Secourisme au travail : contenu de la trousse de secours et utilisation

Accèder à toutes les nouvelles informations dans le milieu de l'entreprise et du business en ligne

Secourisme au travail : contenu de la trousse de secours et utilisation

Les accidents et malaises sur le lieu de travail peuvent survenir à tout moment, et pour diverses raisons. Au sein d’une entreprise, il est indispensable de prendre des précautions pour y faire face. Selon le Code du travail, les entreprises ont l’obligation d’avoir à disposition un matériel servant à donner les premiers secours. Incontournable pour les professionnels de tous domaines, la trousse de secours doit contenir un certain nombre d’outils. Qui de sa composition et de son utilisation ?

Les indispensables de la trousse de secours pour tous les corps de métier

Le Code du travail ne définit pas une composition précise pour la trousse de secours. Cette dernière doit être dotée d’outils en fonction des principaux risques auxquels sont exposés les travailleurs. Il y a toutefois des instruments et des accessoires incontournables, quel que soit le corps de métier. C’est le cas, par exemple, de compresses stériles à usage unique, et de différentes tailles. Les compresses antiseptiques et les pansements adhésifs prédécoupés ont aussi leur place dans n’importe quelle trousse de secours.

Ces accessoires servent à panser les blessures et sont aussi utiles en cas d’hémorragie. Des bandes extensibles et des rouleaux de sparadrap sont également indispensables dans ce sac de soins. Pour manipuler les fluides biologiques sans risque, il est essentiel d’avoir des gants jetables dans la trousse de secours. Le thermomètre est aussi utile pour les premiers secours, indépendamment de l’activité. Dans le but d’arrêter les saignements, il vous faut prévoir dans la trousse de secours, un coussin et des mèches hémostatiques.

trousse de secours secourisme au travail

Une paire de ciseaux et une pince à écharde sont par ailleurs nécessaires pour disposer d’un matériel de premiers secours adéquat. Pensez aussi à insérer dans la trousse, des sachets de sucre qui s’avèrent utiles en cas de baisse de glucose chez un sujet. Un masque de protection destiné au bouche-à-bouche est aussi indispensable pour intervenir dans un cadre professionnel. Il doit y avoir des poches plastiques pour récupérer les déchets provenant de l’activité de soins. Par ailleurs, un défibrillateur externe automatisé se révèle utile pour tous les secteurs d’activité, et devrait être ajouté à la trousse de secours.

Constituez la trousse de secours selon votre secteur d’activité

Il va sans dire que certains risques d’accident sont plus présents dans certains corps de métier que dans d’autres. Il est capital de prendre l’avis d’un médecin du travail avant de constituer la trousse de secours. Le professionnel de la santé vous indiquera en effet les outils et accessoires nécessaires pour offrir les premiers soins aux travailleurs selon la nature de leurs activités. Pour disposer d’une trousse de secours complète, orientez-vous vers les commerces spécialistes. Sur recommandation du médecin du travail de votre entreprise, vous aurez à choisir votre matériel de premiers secours.

Vous pourrez compléter le contenu, au besoin. Vous trouverez auprès de ces boutiques spécialistes, des mallettes de secours pour électriciens, pour maçons, pour soudeurs, pour plombiers, pour travailleurs en usine, etc. Sont aussi disponibles d’autres trousses de secours pouvant servir à donner des soins d’urgence aux artisans de plusieurs domaines d’activité. Pensez à vous doter d’un tel matériel si vous avez des travailleurs de plusieurs corporations au sein de votre entreprise. L’ajustement de la trousse de secours suivant les contraintes de votre secteur d’activité vous permettra de vous conformer aux exigences du Code du travail.

Signalons que le matériel de premiers secours doit être disponible au niveau de chaque unité de travail. Prévoyez donc autant de trousses de secours que d’unités de travail dans votre entreprise. Le dispositif doit être placé à un endroit accessible à tout le monde et signalé par un panneau. Il est essentiel de disposer dans la trousse de secours ou sur un support à proximité, une inscription mentionnant le numéro de téléphone des pompiers ou du secouriste du travail de l’entreprise.

Les gestes de secourisme qui peuvent sauver une vie

Il existe des gestes de secourisme qui sauvent des vies lorsqu’ils sont exécutés comme il se doit. Il est important pour l’ensemble des travailleurs de savoir comment réagir dans les cas d’accident les plus fréquents. Lorsqu’il s’agit d’une perte de connaissance, il faut avant tout vérifier si la personne réagit ou non.

Vous devez ensuite libérer les voies respiratoires de la victime en ôtant de son cou tout ce qui pourrait entraver la respiration (cravate, collier, écharpe…). Il vous faudra alors tourner le sujet sur le côté en position latérale de sécurité (PLS). Demandez à quelqu’un, à proximité, d’appeler les secours. Si vous êtes seul, faites-le vous-même en priorité. Il peut être nécessaire de basculer la tête de la victime vers l’arrière et de soulever son menton.

Cela permet d’éviter qu’elle s’étouffe avec sa langue. Il faut veiller à ne pas exercer de pression sur la partie molle située sous le menton. La vérification de la respiration de la victime peut se faire en approchant la joue de sa bouche. D’autres situations telles que le saignement, l’arrêt cardiaque et l’étouffement nécessitent l’application de certains gestes de secourismes précis.

Formez votre personnel au secourisme

Sur un lieu de travail, n’importe qui devrait être en mesure de donner les premiers secours au moment opportun. Tous les travailleurs devraient, par exemple, savoir comment mettre un individu en souffrance en position latérale de sécurité. Ils devraient également connaître les gestes à appliquer pour éviter d’aggraver la situation en voulant sauver une personne. Pour rendre utile la trousse de secours dans votre entreprise, formez votre personnel au secourisme afin qu’il sache l’utiliser.

Cette formation est donnée par divers établissements suivant différentes modalités. Vous avez la possibilité d’adapter la formation aux contraintes de votre structure. Vous pouvez opter pour des cours en présentiel ou à distance. Des séances pratiques seront en revanche nécessaires pour des mises en situation. Les travailleurs sont alors appelés à appliquer les notions reçues.

La plupart du temps, les formations se déroulent sur une demi-journée. En cinq heures au maximum, votre personnel est apte à secourir des victimes de malaises et d’accidents sur le lieu de travail. De façon générale, les situations fréquentes nécessitant les premiers secours sont abordées au cours d’une telle formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 30 = 38