Amélioration de la qualité de l’air : l’impact des technologies de filtration

L’air que vous respirez a un impact direct sur votre santé et sur votre bien-être général. En effet, vous passez en moyenne 90 % de votre temps à l’intérieur. Cela vous expose à différents polluants issus des nettoyants chimiques, des dégagements gazeux des meubles, de la poussière, etc. Ces polluants sont cinq fois plus présents à l’intérieur des logements. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour assainir et purifier l’intérieur des bâtiments afin de réduire le risque de maladie ou d’infection. Découvrez l’impact des technologies de filtration dans l’amélioration de la qualité de l’air.

Les fondamentaux de la technologie de filtration d’air

La technologie de la purification de l’air a connu plusieurs évolutions au cours de l’histoire. Les Romains et les Égyptiens à l’Antiquité avaient reconnu l’importance de l’air pur pour le bien-être et la santé. Ils se servaient de charbons de bois pour purifier leur intérieur. Toutefois, c’est le développement du filtre à charbon en 1862 qui a marqué un tournant décisif dans l’histoire de la purification de l’air.

Conçu initialement pour assainir l’eau, ce système de filtration révolutionnaire a permis d’utiliser le charbon actif pour capter et surtout neutraliser les polluants atmosphériques. Sur la base de cette technologie, les systèmes de filtration de l’air tels que nous les connaissons aujourd’hui ont vu le jour dans les années 70 et 80.

Le développement du filtre HEPA (pendant la Seconde Guerre mondiale) a également constitué une avancée majeure pour la technologie de purification de l’air. La filtration s’appuie aujourd’hui sur deux principes clés : le traitement des molécules et le traitement des particules.

technologies de filtration, qualité de l'air

Comment les filtres modernes transforment-ils nos environnements intérieurs ?

En général, les filtres à air captent différents types de particules (pollen, poussière, squames d’animaux, virus, bactéries, spores de moisissures, etc.). La principale fonction de ces inventions est de piéger et d’empêcher la circulation des particules dans l’espace intérieur. Cela est rendu possible par une combinaison de plusieurs processus chimiques et physiques.

Les systèmes de filtration mécaniques intègrent notamment des matériaux fibreux et un maillage dense pour piéger physiquement les particules après le passage de l’air dans les filtres. La taille des particules piégées dépend principalement de la taille des pores du matériau et de l’efficacité du filtre. Vous trouverez sur le marché une gamme variée de filtres à air pour épurer et assainir les intérieurs.

Les filtres BOFA, par exemple, constituent un dispositif efficace pour la filtration de l’air. Ils sont adaptés pour les zones de production et pour les environnements industriels. Ce type de filtres aide à éliminer efficacement les particules indésirables et les impuretés présentes dans l’air. Certains modèles de filtres neutralisent les gaz, les fumées et les vapeurs générées dans la maison. Ils doivent être remplacés tous les 3 à 6 mois selon l’utilisation.

L’importance de choisir le bon système de filtration

Opter pour le bon filtre à air garantit une bonne qualité d’air à l’intérieur. Pour choisir, vous devez évaluer la qualité de l’air dans la maison et identifier les particules que souhaitez cibler. Vous pourrez choisir entre différents filtres disponibles sur le marché.

Les filtres à particules d’air à haute efficacité

Ces filtres sont réputés pour capturer, avec une efficacité de 99,97 %, des particules d’une taille de 0,3 micron, principalement les allergènes, les virus, les bactéries. Ce type de filtres est très utilisé dans les laboratoires, les hôpitaux et dans tous les endroits où il faut une excellente qualité de l’air. Même s’ils offrent une bonne filtration, leur constitution dense peut parfois restreindre le flux de l’air. Votre système CVC doit donc être compatible avec les filtres HEPA. Pour garantir leur efficacité, ils doivent être changés tous les 6 à 12 mois.

Les filtres en fibre de verre

C’est l’un des systèmes les plus utilisés dans les maisons. Ils permettent de capturer de grosses particules comme la saleté et la poussière. Peu coûteux, ils ont une faible résistance aux flux de l’air. Ils sont ainsi adaptés pour les systèmes de ventilation ou les systèmes CVC. Leur limite réside dans le fait qu’ils ne sont pas assez précis pour capturer les particules fines comme les squames d’animaux ou le pollen. Pour des performances optimales, les filtres de verres doivent être remplacés tous les 30 jours.

Les filtres à air plissés

Ils intègrent des fibres synthétiques qui leur permettent d’avoir une grande surface pour piéger les particules en suspension dans l’atmosphère. Ils peuvent capturer de petites particules comme les squames d’animaux, le pollen ou les spores des moisissures. Ils doivent être remplacés tous les 90 jours.

Les filtres à charbon actif

Ils sont conçus spécialement pour lutter contre la fumée, les odeurs et les polluants chimiques. Ils contiennent une couche de charbon actif dont le rôle est d’absorber et de piéger les gaz nocifs et les molécules odorantes. Ils sont largement utilisés dans des endroits où les émanations chimiques ou la fumée sont abondantes, tels que les cuisines ou les ateliers.

Cependant, leur efficacité est limitée pour filtrer les particules comme la poussière ou le pollen. La durée de vie de ces filtres dépend du niveau de pollution dans l’air ambiant, mais en général, il est recommandé de les remplacer tous les 3 à 6 mois.

amélioration qualité de l'air

Les filtres à air électrostatiques

Parmi les technologies de filtration d’air, les modèles électrostatiques se distinguent par leur fonctionnement unique et les avantages économiques qu’ils procurent. Contrairement aux autres modèles qui piègent les particules par un processus physique, les filtres électrostatiques exploitent la puissance de l’électricité statique. Les particules en suspension dans l’air sont chargées positivement lorsqu’elles traversent le filtre.

Elles sont ensuite attirées et retenues par des plaques métalliques chargées négativement. Ce processus permet de capturer des particules de taille microscopique comme le pollen, la poussière, les squames d’animaux et les bactéries. L’un des principaux avantages des filtres à air électrostatiques est qu’ils sont réutilisables. Contrairement aux filtres jetables qui doivent être remplacés régulièrement, les filtres électrostatiques peuvent être lavés et remis en service. Cette caractéristique en fait une option plus économique à long terme.

En somme, le choix du filtre à air dépend de plusieurs facteurs comme la taille des particules que vous souhaitez capturer et du niveau de filtration recherché. Pour les environnements fortement pollués ou pour les personnes souffrant d’allergies, un filtre à air avec un niveau de filtration élevé est recommandé. La compatibilité avec votre système CVC est aussi un aspect à prendre en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 3 =