entrepreneur sans argent

devenir entrepreneur sans investissement initial

Si vous souhaitez vous lancer dans la création d’entreprise mais que vous n’avez pas d’apport ou un faible montant, ne vous inquiétez pas, il est possible de devenir entrepreneur sans investissement initial. En choisissant la bonne structure juridique et en optant pour une activité qui demande peu de financement initial, il est possible de créer une entreprise sans argent. Voici des idées et des conseils pour lancer votre entreprise avec créativité et détermination.

Principales conclusions

  • Il est possible de se lancer dans la création d’une entreprise sans investissement initial.
  • Choisissez une structure juridique adaptée à votre situation et optez pour une activité qui ne demande pas de financement important au départ.
  • Explorez les secteurs d’activité ne nécessitant pas d’apport initial, tels que la vente de produits en ligne ou le service de conseil.
  • Utilisez des solutions de financement alternatives, telles que le financement participatif (crowdfunding) ou les prêts d’honneur.
  • Élaborez un business plan solide pour convaincre les investisseurs et obtenir des financements.

Les secteurs d’activité qui ne demandent pas d’apport

Certaines activités ne nécessitent pas d’investissements de départ importants. Il s’agit notamment des activités qui ne demandent pas de local spécifique, de dépenses de publicité importantes ou qui n’exigent pas de stock de départ conséquent. Voici quelques idées d’entreprises qui peuvent être lancées sans apport initial :

  • Vente de fruits et légumes dans les CE des entreprises
  • Distribution de journaux et de prospectus
  • Garde d’habitations
  • Réalisation de travaux d’entretien et de réparation
  • Services de correction et de traduction

Ces exemples montrent qu’il est possible de se lancer dans des activités entrepreneuriales sans avoir besoin d’un investissement initial. En identifiant les secteurs d’activité qui ne demandent pas d’apport, vous pouvez choisir une activité qui correspond à vos compétences et vos intérêts, tout en minimisant les risques financiers.

En optant pour l’un de ces secteurs d’activité, vous pouvez vous lancer dans l’entrepreneuriat en minimisant les frais de démarrage. Cependant, il est important de noter qu’une entreprise réussie nécessite également une gestion efficace, une bonne planification et une stratégie solide pour attirer les clients et générer des revenus durables.

Les solutions pour créer une entreprise sans apport

Si toutefois votre idée d’entreprise nécessite quelques investissements, il existe des solutions pour créer une entreprise sans argent ou avec très peu d’apport. Vous pouvez choisir une forme juridique gratuite, comme l’auto-entreprise, qui ne nécessite pas de capital. De plus, il est possible d’obtenir des aides financières telles que des subventions, des prêts d’honneur, ou encore de participer à des concours à la création d’entreprise. Vous pouvez également décaler certains investissements dans le temps ou trouver des solutions de financement telles que le crédit-bail. Penser à une société à capital variable ou à une libération progressive du capital peut aussi être une option intéressante.

solutions pour créer une entreprise sans apport

Créer une entreprise sans apport ne nécessite pas de renoncer à votre projet entrepreneurial. Il existe des stratégies et des ressources pour obtenir le financement nécessaire et réaliser votre rêve d’entrepreneuriat. Que ce soit en explorant diverses formes juridiques, en recherchant des aides publiques ou en sollicitant des prêts d’honneur, il est possible d’entreprendre sans argent initial. Encore faut-il choisir les meilleures options adaptées à votre projet et à votre situation.

Choisir une forme juridique gratuite

Une des premières étapes pour créer une entreprise sans apport consiste à choisir une forme juridique gratuite. En France, l’auto-entreprise est une option populaire qui ne requiert pas de capital social. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en ligne et démarrer votre activité rapidement. Cependant, il est important de noter que ce statut peut avoir des limites en termes de chiffre d’affaires et de responsabilité.

Obtenir des aides financières

Pour financer votre entreprise sans argent, il est possible de se tourner vers des aides financières. Les subventions, offertes par certaines institutions publiques ou privées, peuvent constituer une source de financement. De plus, certains organismes proposent des prêts d’honneur à taux zéro, qui ne nécessitent pas de garantie ni de caution personnelle. Enfin, participer à des concours à la création d’entreprise peut vous permettre de remporter des prix en argent ou des services gratuits pour lancer votre activité.

Décaler certains investissements ou trouver des solutions de financement alternatives

Si votre entreprise nécessite des investissements, il est possible de décaler certains d’entre eux dans le temps afin de minimiser le besoin initial en capital. Par exemple, vous pouvez commencer par louer du matériel ou des locaux au lieu de les acheter immédiatement. Par ailleurs, le crédit-bail peut être une solution intéressante pour financer l’acquisition de biens nécessaires à votre activité. Il s’agit d’un contrat permettant de louer un bien avec option d’achat, ce qui vous permet de différer le paiement du bien.

Enfin, une autre possibilité est de penser à une société à capital variable ou à une libération progressive du capital. Ces options vous permettent de faire évoluer le capital de votre entreprise en fonction de vos besoins et de vos ressources financières disponibles.

Soigner son business plan

Le business plan joue un rôle essentiel pour convaincre les investisseurs de vous apporter des financements. Il doit résumer votre projet d’entreprise, présenter une étude de marché, détailler votre stratégie de développement, et mettre en évidence vos besoins financiers. Un business plan soigné augmente vos chances de réussite et de levée de fonds, surtout lorsque vous ne disposez pas d’apport personnel. Ce document est votre argumentaire financier et prouve votre crédibilité.

Un business plan bien structuré est essentiel pour obtenir le soutien des investisseurs et des prêteurs potentiels. Il doit être clair, précis et convaincant afin de démontrer la viabilité de votre projet et son potentiel de rentabilité. Voici les éléments clés à inclure dans votre business plan:

  1. Résumé exécutif: Une introduction concise et percutante de votre entreprise et de vos objectifs.
  2. Présentation de l’entreprise: Une description détaillée de votre entreprise, de son historique, de sa mission et de ses valeurs.
  3. Étude de marché: Une analyse approfondie de votre marché cible, de la concurrence et des opportunités de croissance.
  4. Stratégie de développement: Votre plan d’action pour atteindre vos objectifs de croissance et de rentabilité.
  5. Plan de production et de distribution: Les détails concernant vos produits ou services, leur production et leur distribution.
  6. Plan marketing: Vos stratégies de marketing et de promotion pour attirer et fidéliser vos clients.
  7. Structure organisationnelle: Une présentation de l’organisation de votre entreprise, de ses dirigeants et de son personnel clé.
  8. Plan financier: Un aperçu détaillé de vos projections financières, y compris vos revenus, vos dépenses, vos bénéfices et votre besoin de financement.
  9. Mode de remboursement des prêts: Si vous prévoyez de contracter des prêts, indiquez comment vous prévoyez de les rembourser.

N’oubliez pas que votre business plan doit être adapté à votre entreprise et à vos besoins spécifiques. Il est recommandé de demander l’aide d’un expert en planification d’entreprise pour vous assurer que toutes les informations clés sont incluses et présentées de manière convaincante.

Voici un exemple de tableau financier qui peut être inclus dans votre business plan:

Année Chiffre d’affaires Coûts Bénéfice net
Année 1 100 000 € 80 000 € 20 000 €
Année 2 150 000 € 100 000 € 50 000 €
Année 3 200 000 € 120 000 € 80 000 €

Le tableau financier présente les projections de votre chiffre d’affaires, de vos coûts et de votre bénéfice net sur une période de plusieurs années. Cela permet aux investisseurs de comprendre la rentabilité potentielle de votre entreprise et d’évaluer leur retour sur investissement.

Exemple d’argumentaire financier

« Notre entreprise est en pleine croissance dans un marché en expansion. Grâce à notre positionnement unique et à notre stratégie de marketing ciblée, nous prévoyons d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 000 € d’ici la fin de la deuxième année. Avec un modèle d’entreprise solide et des coûts maîtrisés, notre bénéfice net devrait augmenter de manière significative, offrant ainsi un rendement attractif à nos investisseurs. Nous sommes convaincus que notre entreprise a le potentiel de devenir un leader de l’industrie et de générer des bénéfices durables pour tous les parties prenantes. »

– John Smith, Fondateur et PDG de XYZ

Choisir le bon statut juridique

Le choix du statut juridique est une étape cruciale pour créer une entreprise sans argent en France. Différentes options s’offrent à vous en fonction de vos besoins et de vos objectifs. Voici quelques statuts juridiques couramment utilisés :

  1. Entreprise individuelle : L’entreprise individuelle au régime de la micro-entreprise est un choix populaire pour démarrer facilement et gratuitement. Ce statut permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse et d’une simplicité administrative.
  2. SARL (Société à Responsabilité Limitée) : La SARL est une forme de société qui permet d’intégrer des associés pour mutualiser les financements. Le capital social peut être faible voire nul, ce qui en fait une option intéressante pour créer une entreprise sans apport personnel ou de capital.
  3. SAS (Société par Actions Simplifiée) : La SAS est une forme de société plus flexible que la SARL. Elle permet également d’intégrer des associés et de ne pas exiger de capital social minimum. C’est une option à considérer si vous souhaitez créer une société avec plusieurs partenaires.

Il est important de bien comprendre les implications et les avantages de chaque statut juridique avant de prendre une décision. N’hésitez pas à consulter un professionnel du droit ou à vous renseigner auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) pour obtenir des informations complémentaires.

Table : Comparaison des statuts juridiques

Statut Juridique Avantages Inconvénients
Entreprise Individuelle – Démarrage facile et gratuit
– Fiscalité avantageuse
– Responsabilité illimitée du dirigeant
– Limitation des possibilités de financement
SARL – Possibilité d’intégrer des associés
– Capital social faible ou nul
– Formalités administratives plus lourdes
– Restriction sur la cession des parts
SAS – Flexibilité dans la structuration de la société
– Possibilité d’intégrer des associés
– Capital social faible ou nul
– Formalités administratives plus lourdes
– Coût de création potentiellement plus élevé

Statut juridique

Il est essentiel de choisir le statut juridique qui correspond le mieux à votre projet d’entreprise et à vos contraintes financières. N’hésitez pas à prendre le temps de vous informer et de vous faire conseiller par des professionnels afin de faire le meilleur choix pour votre entreprise.

Penser aux aides publiques

Le gouvernement français propose plusieurs dispositifs d’aides pour soutenir les créateurs d’entreprise. Parmi les aides les plus courantes, citons l’ARCE, l’ACRE, les financements européens et les exonérations fiscales.

L’ARCE, ou Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise, permet de recevoir les indemnités chômage sous forme d’un versement en deux temps pour financer la création d’entreprise. Cela peut être une source précieuse de financement lorsqu’on souhaite se lancer dans un nouveau projet entrepreneurial sans apport initial.

L’ACRE, ou Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise, offre une exonération partielle des cotisations sociales pour les entrepreneurs qui remplissent certaines conditions. Cette aide permet de réduire les charges sociales et d’alléger les coûts liés au démarrage de l’entreprise.

En plus de ces aides spécifiques, il est également possible de bénéficier de financements européens pour soutenir la création d’entreprise. Ces financements peuvent prendre la forme de subventions ou de prêts à taux avantageux, selon les différents programmes disponibles.

Enfin, il existe également des exonérations fiscales pour les créateurs d’entreprise. Ces avantages fiscaux peuvent prendre différentes formes, tels que des réductions d’impôts ou des taux réduits d’imposition, et permettent de diminuer les charges fiscales liées à l’activité entrepreneuriale.

En résumé, il existe de nombreuses aides publiques disponibles pour soutenir les entrepreneurs dans leur démarche de création d’entreprise. Ces dispositifs peuvent constituer des sources de financement précieuses et permettent de réduire les charges sociales et fiscales, facilitant ainsi le démarrage de l’activité.

aides à la création d'entreprise

Table: Aperçu des aides publiques pour la création d’entreprise en France

Aide Description
ARCE Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise pour financer la création d’entreprise avec les indemnités chômage.
ACRE Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise pour bénéficier d’une exonération partielle des cotisations sociales.
Financements européens Subventions et prêts à taux avantageux disponibles au niveau européen pour soutenir les créateurs d’entreprise.
Exonérations fiscales Réductions d’impôts et taux réduits d’imposition pour alléger les charges fiscales des entrepreneurs.

Contracter des prêts à taux zéro

Pour financer votre projet de création d’entreprise sans apport personnel, vous avez la possibilité de contracter des prêts d’honneur à taux zéro. Ces prêts sont proposés par des organismes tels que la Bpi, Initiative France, Réseau Entreprendre, ou les Chambres de Commerce et d’Industrie. Ils offrent une solution de financement complémentaire aux prêts bancaires et peuvent représenter jusqu’à 40% de l’ensemble des prêts dont vous pouvez bénéficier.

Ces prêts d’honneur ne nécessitent pas de garantie ou de caution, ce qui les rend accessibles et attractifs pour les entrepreneurs sans apport personnel. Ils sont destinés à soutenir le développement et la croissance des entreprises en phase de création ou de reprise, en offrant un soutien financier adapté à leurs besoins.

prêts d'honneur

En obtenant un prêt d’honneur, vous bénéficiez d’un apport en fonds propres sans avoir à engager vos ressources personnelles. Cela vous permet de renforcer votre capacité d’investissement et de consolider votre projet d’entreprise.

Les prêts d’honneur sont accordés sur la base d’un examen de votre dossier de création d’entreprise. Ils sont souvent associés à un accompagnement personnalisé, qui peut inclure des conseils en gestion, des formations, et un suivi régulier de votre projet.

Les organismes qui proposent des prêts d’honneur ont pour mission de soutenir les entrepreneurs et de favoriser la création d’emplois sur le territoire. Leur objectif est de faciliter l’accès au financement et de contribuer au développement économique local.

Exemple de prêts d’honneur :

Organisme Montant maximum Conditions
Bpi France 50 000 euros Projet innovant, création d’emplois
Initiative France 25 000 euros Projet économiquement viable
Réseau Entreprendre 100 000 euros Projet à fort potentiel de développement

Les prêts d’honneur sont une excellente alternative pour financer votre entreprise sans apport personnel. Ils vous permettent de bénéficier d’un soutien financier sans engager vos propres ressources. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes mentionnés pour en savoir plus sur les conditions d’obtention et les modalités de remboursement.

Opter pour le financement participatif (crowdfunding)

Le financement participatif, ou crowdfunding, est une option intéressante pour collecter des fonds pour votre entreprise sans argent. En optant pour cette méthode, vous pouvez solliciter vos proches, vos amis, ou même des inconnus pour investir dans votre projet. De plus, le crowdfunding offre plusieurs avantages, notamment des avantages fiscaux pour les investisseurs.

Une des formes les plus courantes de financement participatif est le « love money », qui consiste à solliciter l’investissement de votre réseau personnel. Vous pouvez demander à vos proches de contribuer financièrement à votre projet en échange d’une participation ou d’une contrepartie.

Il existe également diverses plateformes de crowdfunding spécialisées dans la création d’entreprise. Sur ces plateformes, vous pouvez présenter votre projet en détail et recevoir des contributions de la part de particuliers ou d’investisseurs intéressés par votre proposition. Certaines plateformes populaires en France incluent Ulule, KissKissBankBank et Lendopolis.

Le financement participatif est une alternative prometteuse pour ceux qui n’ont pas les moyens de financer entièrement leur entreprise par eux-mêmes. Cela permet de mobiliser une communauté et de créer un sentiment d’appartenance autour de son projet.

financement participatif

Le crowdfunding vous donne également la possibilité d’offrir des contreparties à vos investisseurs en fonction du montant de leur contribution. Ces contreparties peuvent prendre la forme de produits ou de services de votre entreprise, ou même de remerciements et de mentions spéciales sur votre site web ou vos réseaux sociaux.

Avant de vous lancer dans le financement participatif, il est essentiel de préparer une présentation claire et convaincante de votre projet. Vous devez mettre en valeur les bénéfices attendus, le potentiel de croissance, ainsi que les risques éventuels. Un bon storytelling et une vidéo de présentation peuvent également jouer un rôle essentiel dans l’attraction d’investisseurs potentiels.

En somme, le financement participatif est une option intéressante pour les entrepreneurs qui souhaitent lancer leur entreprise sans apport initial. Que ce soit en sollicitant directement votre réseau, ou en passant par une plateforme de crowdfunding, cette méthode de financement offre de nombreuses possibilités pour collecter des fonds et concrétiser vos projets d’entreprise.

Lorsque vous recherchez des moyens de financer une entreprise sans argent, il est essentiel d’explorer toutes les options disponibles. En plus des alternatives mentionnées précédemment, voici quelques autres sources de financement à considérer :

  • Love money : Obtenez du financement de vos proches, amis et famille qui croient en votre projet. Il peut s’agir d’un prêt ou d’un investissement en contrepartie d’une part dans votre entreprise.
  • Business angels : Ce sont des investisseurs privés qui financent des startups en échange d’une part de propriété.
  • Investisseurs en capital-risque : Si vous avez une idée ou une entreprise prometteuse, vous pouvez attirer l’attention d’investisseurs en capital-risque qui seront prêts à investir dans votre projet en échange d’un rendement potentiellement élevé.

Assurez-vous de préparer un pitch efficace pour présenter votre entreprise et convaincre les investisseurs potentiels. Mettez en évidence la valeur de votre idée, votre marché cible, vos concurrents, votre modèle commercial et vos projections financières.

Enfin, n’oubliez pas de rechercher les programmes de subventions, d’aides et de concours spécifiques à votre secteur d’activité ou à votre région. Ils peuvent offrir des opportunités de financement supplémentaires et de la visibilité à votre entreprise.

En explorant toutes ces options, vous augmenterez vos chances de trouver les ressources financières nécessaires pour lancer votre entreprise sans investissement initial.

Exemple de programmes de subventions en France :

Programme Domaine Conditions Montant
Création-développement d’entreprise innovante (CDEI) Innovation Projets innovants avec un fort potentiel de croissance Jusqu’à 200 000 €
Prix Moovjee – Innovons Ensemble Tous secteurs Jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans 10 000 €
Mécanisme pour les PME (MPME) Tous secteurs PME ayant moins de 250 employés Jusqu’à 2,5 millions €

Lorsque vous créez une entreprise sans apport, il est essentiel de maximiser votre visibilité en ligne pour attirer des clients et promouvoir vos produits ou services. Voici quelques stratégies pour améliorer votre présence sur le web :

  1. Créez un site web attrayant : Utilisez un design moderne et professionnel pour votre site web. Assurez-vous qu’il est facile à naviguer et qu’il présente clairement les informations sur votre entreprise et vos offres. N’oubliez pas d’optimiser votre site pour les moteurs de recherche afin d’améliorer votre classement dans les résultats de recherche.
  2. Utilisez les médias sociaux : Les médias sociaux sont un excellent outil pour promouvoir votre entreprise et interagir avec votre public cible. Créez des profils sur les plateformes pertinentes pour votre secteur d’activité et publiez régulièrement du contenu engageant. Répondez aux commentaires et aux messages des utilisateurs pour maintenir une relation solide avec votre audience.
  3. Investissez dans le référencement : Le référencement (SEO) est essentiel pour améliorer votre visibilité en ligne. Optimisez le contenu de votre site web en utilisant des mots-clés pertinents, créez des backlinks de qualité, et assurez-vous que votre site est rapide et facile à naviguer.
  4. Créez du contenu pertinent : Publiez régulièrement du contenu de qualité sur votre site web et votre blog. Fournissez aux utilisateurs des informations utiles et engageantes liées à votre secteur d’activité. Cela vous aidera à vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine et attirera du trafic organique vers votre site.
  5. Collaborez avec des influenceurs : Identifiez des influenceurs pertinents dans votre secteur d’activité et proposez-leur une collaboration. Ils peuvent promouvoir votre entreprise auprès de leur audience et vous aider à toucher de nouveaux clients.

En mettant en œuvre ces stratégies, vous pouvez augmenter votre visibilité en ligne et attirer davantage de clients vers votre entreprise, même si vous n’avez pas d’apport initial.

Si vous rêvez de devenir entrepreneur mais ne disposez pas d’un capital initial, ne vous découragez pas. Il est tout à fait possible de créer une entreprise sans argent grâce à plusieurs solutions. Tout d’abord, identifiez les secteurs d’activité qui ne demandent pas d’apport initial, tels que la distribution de journaux, la garde d’habitations ou la correction de textes.

Ensuite, pensez à différentes stratégies pour financer votre entreprise. Optez pour une structure juridique gratuite comme l’auto-entreprise, recherchez des aides publiques telles que des subventions ou des prêts d’honneur, et utilisez le financement participatif ou crowdfunding pour collecter des fonds auprès de vos proches et investisseurs potentiels.

Enfin, n’oubliez pas l’importance de soigner votre business plan, qui sera votre argumentaire financier pour convaincre les investisseurs. Choisissez également le statut juridique le plus adapté à votre situation, parmi les options telles que l’entreprise individuelle ou la SARL.

Avec de la créativité, de la détermination et en explorant les différentes solutions disponibles, vous pouvez réaliser votre rêve d’entrepreneur sans investissement initial. N’hésitez pas à vous informer davantage et à consulter les professionnels compétents pour vous accompagner dans votre projet.

FAQ

Comment devenir entrepreneur sans investissement initial ?

Pour devenir entrepreneur sans investissement initial, vous pouvez opter pour une activité qui ne nécessite pas de financement initial important, choisir une forme juridique gratuite, obtenir des aides financières, décaler certains investissements ou trouver des solutions de financement telles que le crédit-bail.

Quels sont les secteurs d’activité qui ne demandent pas d’apport ?

Certains secteurs d’activité ne nécessitent pas d’apport initial important. Par exemple, la vente de fruits et légumes dans les CE des entreprises, la distribution de journaux et de prospectus, le gardiennage de habitations, la réalisation de travaux d’entretien et réparation, ou encore les services de correction et de traduction.

Quelles sont les solutions pour créer une entreprise sans apport ?

Pour créer une entreprise sans apport, vous pouvez choisir une forme juridique gratuite comme l’auto-entreprise, obtenir des aides financières telles que des subventions, des prêts d’honneur ou participer à des concours à la création d’entreprise. Vous pouvez également décaler certains investissements dans le temps ou trouver des solutions de financement comme le crédit-bail.

Comment soigner son business plan ?

Pour soigner votre business plan, veillez à résumer votre projet d’entreprise, présenter une étude de marché, détailler votre stratégie de développement et mettre en évidence vos besoins financiers. Un business plan soigné augmente vos chances de réussite et de levée de fonds, surtout lorsque vous ne disposez pas d’apport personnel.

Quel statut juridique choisir pour créer une entreprise sans argent ?

En France, il est possible de créer une entreprise sans capital social, à l’exception de la SA. Vous pouvez opter pour une entreprise individuelle au régime de la micro-entreprise pour démarrer facilement et gratuitement. La SARL ou la SAS vous permettent également d’intégrer des associés pour mutualiser les financements et créer une société sans apport personnel ou de capital.

Quelles sont les aides publiques disponibles pour les créateurs d’entreprise ?

Le gouvernement français propose plusieurs dispositifs d’aides pour soutenir les créateurs d’entreprise, tels que l’ARCE (versement en deux temps des indemnités chômage pour financer la création d’entreprise), l’ACRE (exonération partielle des cotisations sociales), les financements européens et les exonérations fiscales. Il est également possible de bénéficier de prêts d’honneur et de solliciter des aides locales.

Comment contracter des prêts à taux zéro pour financer son projet de création d’entreprise sans apport ?

Pour financer votre projet de création d’entreprise sans apport personnel, vous pouvez contracter des prêts d’honneur à taux zéro auprès d’organismes tels que la Bpi, Initiative France, Réseau Entreprendre ou les Chambres de Commerce et d’Industrie. Ces prêts ne nécessitent pas de garantie ou de caution et peuvent représenter jusqu’à 40% de l’ensemble des prêts dont vous êtes bénéficiaire.

Comment opter pour le financement participatif (crowdfunding) pour collecter des fonds sans apport ?

Le financement participatif, ou crowdfunding, est une option intéressante pour collecter des fonds pour votre entreprise sans argent. Vous pouvez solliciter vos proches pour investir dans votre projet et bénéficier d’avantages fiscaux. Il existe également plusieurs plateformes de crowdfunding spécialisées dans la création d’entreprise, où vous pouvez présenter votre projet et recevoir des contributions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 1