La place toujours plus grande du portage salariale

Accèder à toutes les nouvelles informations dans le milieu de l'entreprise et du business en ligne

La place toujours plus grande du portage salariale

Le portage salarial n’est pas une nouveauté dans le monde du travail. En réalité, il existe depuis 1980, et pourtant il reste encore méconnu. Néanmoins, son fonctionnement reste finalement assez simple et il s’avère être une option intéressante dans le cadre de l’emploi.

Le portage salarial, un hybride entre indépendance et salariat

Qu’est-ce que le portage salarial ? Ce dernier constitue l’opportunité pour les indépendants et les freelances d’obtenir un statut de salariat, tout en travaillant pour sa propre clientèle. En somme, il s’agit de signer un contrat avec une entreprise et de travailler pour les clients de cette dernière. Les clients payent donc l’entreprise qui a son tour vous reverse une somme qui correspond à ce qui a été signé dans le contrat. Vous bénéficiez ainsi du carnet de clientèle d’une entreprise et cette dernière bénéficie de vos services. Certaines sociétés se sont d’ailleurs spécialisées dans ce domaine, parfois dans des villes bien précises. Par exemple, on peut penser au Portage Salarial à Bordeaux qui entre totalement dans ce cas de figure.

Le portage salarial permet à une entreprise de déléguer une tâche à un indépendant tout en évitant un risque majeur. En effet, un indépendant peut à tout moment quitter une entreprise pour plein de raisons diverses et variées, qu’il s’agisse d’un salaire insatisfaisant, d’un conflit ou de raisons purement personnelles. Si ce n’est disparaître sans prévenir. Tout cela peut handicaper une entreprise qui a alors besoin de combler un vide inattendu, la ralentissant grandement dans son activité. Dans le pire des cas, l’entreprise peut également perdre un ou plusieurs clients.

Si l’entreprise gagne certains avantages en termes de stabilité, l’indépendant de son côté n’est pas en reste.

Le portage salarial comme nouvelle opportunité pour les freelances

Un contrat de travail fonctionne bien entendu dans les deux sens. Si la société n’a pas à craindre le départ inopiné d’un freelance, le freelance quant à lui a bien moins de raisons de craindre un impayé. Néanmoins, ce système pas si ancien que ça n’est pas parfait, d’ailleurs aucun système ne l’est. On peut noter dans quelques rares défauts. Parmi eux, on peut percevoir le chiffre d’affaires du salarié porté qui subit un prélèvement pour cause de frais de gestion. L’aspect d’indépendance perd par ailleurs quelque peu de son éclat dans la mesure où l’entreprise peut contrôler le travail créé. Enfin, la cotisation d’un indépendant au RSI reste plus faible que les cotisations sociales qui suivent son changement de statut en salarié. Mais les avantages ne sont pas négligeables. Le salarié porté profite des protections et de tous les avantages d’un salarié standard, ce qui est loin d’être insignifiant, surtout pour un indépendant. Ces avantages sont les suivants :

  • Une mutuelle avantageuse très intéressante
  • Une sécurité sociale
  • Des cotisations pour la retraite

Ce sont donc des problèmes partiellement résolus. Quant à l’interventionnisme de l’entreprise, il diffère très peu de celui d’un client sur le travail rendu.

Finalement, le portage salarial est assez proche de n’importe quel contrat. Cependant, c’est à l’indépendant et à l’entreprise de tomber sur un accord, il s’agit donc de procéder à de bonnes négociations afin que les cotisations supplémentaires ne fassent pas de l’ombre aux avantages gagnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26 − = 17