Le plan de trésorerie prévisionnel, essentiel pour les petites entreprises

La création ou le développement d’une entreprise demande de nombreuses étapes. Il faut également se préparer convenablement pour être prêt à toutes les éventualités. Dans cette optique, certains documents sont élaborés pour faciliter la tâche des dirigeants. Il est notamment question du business plan financier qui est un élément d’une grande importance. Il doit être très détaillé et regrouper plusieurs autres documents parmi lesquels le plan de trésorerie prévisionnel. À lui tout seul, il fournit déjà un certain nombre d’informations indispensables. Il est donc essentiel pour toutes les entreprises et particulièrement pour les petites structures.

L’importance du plan de trésorerie prévisionnel

Le plan de trésorerie prévisionnel est un tableau qui prévoit, en quelque sorte, l’aspect financier de votre activité sur une année. Pour plus de lisibilité, il est constitué de colonnes qui fournissent des informations financières pour chaque mois de l’année. C’est un document d’une grande valeur pour les dirigeants d’entreprises. Son importance est reconnue et ne fait aucun doute, quel que soit le cas dans lequel votre société se trouve.

Votre société existe déjà

Si votre entreprise existe déjà et est parfaitement fonctionnelle, alors le plan de trésorerie prévisionnel vous aide à vous assurer de sa solvabilité. Autrement dit, avec ce tableau, vous pouvez savoir si votre structure pourra faire face à ses dettes et à ses remboursements. Son analyse vous permettra de déterminer si les échéances à venir seront prises en charge à temps. Même si vous exercez une activité saisonnière, le plan de trésorerie reste utile. Il vous indique globalement les difficultés financières induites par la baisse d’activité. En termes simples, vous avez les armes pour estimer l’impact des périodes creuses et agir en conséquence.

Le plan de trésorerie prévisionnel vous aide à évaluer la capacité de l’entreprise à garantir son développement. Vous pouvez alors savoir s’il est possible de faire face à l’ensemble des dépenses sur une année. Par la même occasion, les besoins d’apports financiers extérieurs sont mis en évidence.

Votre société est en cours de création

Le plan de trésorerie prévisionnel n’est pas fait que pour les entreprises existantes. Pour celles qui sont en cours de création, il demeure incontournable. Si vous êtes dans ce cas, réaliser un plan de trésorerie permet de mesurer le besoin de financement de votre projet. En d’autres mots, vous aurez une idée claire des fonds dont vous disposez déjà et de ceux qu’il faudra trouver. Pour aller plus loin, ce document est même un outil adapté pour planifier l’ensemble des apports financiers. Bien entendu, comme avec les entreprises existantes, il permet de s’assurer que la trésorerie sera suffisante pour les besoins en fonds de roulement.

plan de trésorerie prévisionnel entreprise

Petite entreprise : comment faire un plan de trésorerie ?

Compte tenu de son importance, vous vous doutez bien que le plan de trésorerie ne s’élabore pas à la hâte. Pour qu’il soit vraiment utile, il faut que sa création soit méthodique. Dans les faits, vous avez besoin de deux étapes pour qu’il soit parfait.

Identifiez les encaissements et les décaissements

Le plan de trésorerie prévisionnel donne l’ensemble des encaissements et des décaissements de l’entreprise sur chaque mois de l’année. Autrement dit, il fait état de toutes les rentrées et des sorties d’argent prévues pendant les 12 mois à venir. Ainsi, pour bien l’élaborer, vous devez pouvoir identifier ce qu’il faut considérer comme étant un encaissement.

Dans cette catégorie, vous avez le chiffre d’affaires TTC. Il comprend toutes les perceptions dues à la prestation de services ou à la vente de biens selon votre activité. Vous retrouvez aussi les aides et les subventions que vous êtes supposé recevoir au cours du mois. Leur provenance importe peu tant qu’elles constituent des rentrées de fonds. Dans les encaissements, il ne faut surtout pas oublier de considérer les apports financiers qui regroupent le capital, l’augmentation de capital ou encore les comptes courants. Les emprunts bancaires et participatifs sont aussi des encaissements.

Après les encaissements, il faut bien sûr s’intéresser aux décaissements. Ces derniers comprennent tous les achats TTC que votre entreprise réalise. Que ce soit pour des marchandises ou des matières premières, les fonds utilisés sont à inclure dans les décaissements. Comme toutes les entreprises, vous aurez certainement à assurer des charges externes comme un loyer ou des factures. Elles sont également à prendre en compte. Il en est de même pour les charges de personnel comme les salaires ou les charges sociales. Si dans les encaissements, il faut introduire les emprunts, les intérêts liés à leur remboursement sont des décaissements. De façon générale, ils représentent des charges financières.

Réussissez l’imputation et le calcul du solde

En termes simples, l’imputation consiste à faire des associations. En effet, vous devez pouvoir associer les recettes aux moments de leurs encaissements et faire de même avec les décaissements. C’est une tâche relativement facile qui peut vite devenir fastidieuse en fonction du nombre d’opérations à prendre en compte. Elle doit être réalisée avec minutie pour éviter les erreurs capables de fausser les résultats de votre plan de trésorerie. Après la phase de l’imputation, le gros du travail a été effectué. Vous devez maintenant calculer le solde de trésorerie pour chaque mois du tableau. Il suffit de calculer la différence entre les encaissements et les décaissements dans chacune des colonnes.

Pour que le tableau soit encore plus détaillé, vous pouvez ne pas vous limiter au calcul du solde. Nous vous recommandons de mentionner aussi en bas des colonnes les sommes des encaissements et des décaissements. Vous pouvez ajouter la trésorerie attendue en fin de mois. Il est important de préciser que le solde de trésorerie doit idéalement être positif. Dans le cas contraire, cela traduit une mauvaise situation financière pour le mois considéré. Il vous reviendra donc de faire le nécessaire pour rectifier le tir. Vous pouvez notamment négocier un financement à court terme auprès de votre banque. Si vous ne voulez pas augmenter les dettes, pensez à relancer vos clients mauvais payeurs. Il est possible qu’ils règlent leurs factures et améliorent la situation. Rien ne vous empêche aussi d’aller plus loin en renégociant les délais de paiement accordés.

avantages de réaliser le plan de trésorerie

Les avantages du plan de trésorerie pour votre entreprise

Disposer d’un plan de trésorerie bien réalisé offre des avantages non négligeables. Ce tableau fait office d’outil d’aide à la décision. En raison de toutes les informations et prévisions qu’il contient, il vous procure une vision d’ensemble. Aucune opération financière et ses conséquences ne vous échappent ; ce qui vous permet de prendre des décisions avisées. Vous avez plus de facilité à anticiper les situations de crises et à prendre les bonnes dispositions pour les éviter ou les atténuer. Il fluidifie votre gestion financière dans sa globalité. Vous êtes plus à l’aise avec les chiffres. Enfin, le plan de trésorerie prévisionnel contribue au développement de votre activité.

Avec une bonne gestion des finances, vous vous assurez d’avoir toujours de quoi faire fonctionner et prospérer votre entreprise. Il faut tout de même préciser que ces bénéfices ne seront pas une réalité si vous vous contentez de produire ce document une seule fois au cours de la vie de votre structure. Normalement, vous devez le mettre à jour régulièrement, au moins tous les ans. Ainsi, vous évitez d’avoir des données totalement obsolètes. En mettant à jour votre plan de trésorerie, vous prenez vos décisions en vous basant sur des informations reflétant véritablement votre situation. Il en ressort donc que le plan de trésorerie prévisionnel est un document qui vous est essentiel. Il vous apporte un avantage considérable sur le plan financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 − = 75