En quoi consiste le reverse factoring ?

Le reverse factoring, également connu sous le nom d’affacturage renversé ou encore de celui de supply chain finance, constitue une solution de financement efficace. Il convient aux entreprises qui souhaitent régler les factures de leurs fournisseurs avant l’échéance tout en préservant leur trésorerie. Une société d’affacturage prend en main le paiement de ces factures dans les 24 heures qui suivent la livraison des marchandises ou l’exécution de la prestation.

Reverse factoring : le fonctionnement

Le principe du reverse factoring est simple. Il s’agit d’une technique de financement des entreprises qui consiste à transférer le risque de non-paiement des factures des entreprises à une banque. Néanmoins, ce risque peut être transféré à un tiers financier. Les factures des sociétés sont transférées à une banque ou à un tiers financier qui les rachète en échange d’un paiement immédiat des fournisseurs. La banque ou le tiers financier prend ainsi en charge le risque de non-paiement de ces factures. Elle est responsable de leur recouvrement auprès des établissements qui ont sollicité leurs services. En échange de cette prise de risque, la banque facture des frais d’intérêts ou de commission à ceux-ci.

Grâce à cette alternative, les entreprises peuvent gérer de façon plus efficace leur trésorerie et éviter les risques relatifs à un éventuel retard de paiement. Les frais ou commissions prélevés par la banque varient en fonction du montant des factures transférées et de la durée de la transaction. Cependant, la qualité des clients de l’entreprise entre aussi en ligne de compte. Comment l’expliquent les experts de l’affacturage, le taux d’intérêt, dans le cadre du reverse factoring, est généralement plus élevé que lorsqu’il s’agit d’un financement traditionnel. Cela s’explique par le fait que le risque de non-paiement est plus élevé.

reverse factoring affacturage

Le public cible du reverse factoring

Le reverse factoring est une solution qui s’adresse aux entreprises ayant des difficultés à obtenir un financement traditionnel. Il est par ailleurs destiné à celles qui souhaitent optimiser la gestion de leur trésorerie en obtenant un paiement rapide de leurs factures. Ainsi, il convient parfaitement aux sociétés dont certains clients paient tardivement. Cela risque généralement d’entraîner des retards de paiement, ce qui occasionne des difficultés de trésorerie. De plus, le reverse factoring peut être utilisé par les entreprises qui désirent améliorer leur relation avec leurs clients en proposant des facilités de paiement plus flexibles.

Si votre société a une forte rotation des stocks, une forte saisonnalité de l’activité et des marges bénéficiaires serrées, elle peut bénéficier de cette technique de financement pour optimiser la gestion de sa trésorerie. Ce sont généralement les PME et les ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) qui sont les principales utilisatrices de cette technique de financement. Si votre société a du mal à trouver un financement bancaire du fait de votre situation financière ou de votre secteur d’activité, elle peut aussi recourir au reverse factoring.

L’affacturage inversé et ses multiples avantages

Le premier avantage du reverse factoring est l’augmentation de la liquidité. Cela permet aux entreprises de disposer de liquidités plus rapidement en regroupant leurs créances auprès d’un établissement bancaire. Ensuite, le reverse factoring aide à faciliter les relations entre votre société et vos fournisseurs en réduisant les délais de paiement. De plus, il favorise la communication avec eux. Si le risque de défaut de paiement est maîtrisé, votre établissement pourra renforcer sa solvabilité, ce qui est très avantageux pour vous. Ainsi, l’affacturage inversé représente une solution hautement intéressante pour une entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 − 70 =