Managers : comment bien preparer vos entretiens annuels d’evaluation ?

Accèder à toutes les nouvelles informations dans le milieu de l'entreprise et du business en ligne

Managers : comment bien preparer vos entretiens annuels d’evaluation ?

S’il n’est légalement pas obligatoire, l’entretien annuel d’évaluation de chaque collaborateur est vivement recommandé. Il permet en effet d’établir un bilan régulier en évaluant compétences et performances du salarié sur l’année passée.

Cependant, pour que cet entretien s’avère fructueux, il convient de bien le préparer en adoptant quelques bonnes pratiques en la matière.

Veiller à bien informer le collaborateur en amont

Cet entretien ne s’improvise pas, il est donc essentiel d’informer à l’avance le collaborateur concerné.

Aussi, un logiciel de gestion des entretiens annuels d’évaluation vous permettra de planifier cet entretien en toute simplicité. Votre collaborateur en est informé sur un espace dédié, peut consulter la date de l’entretien à tout moment et, bien entendu, vous avertir en cas de non-disponibilité.

Avertir votre collaborateur suffisamment à l’avance va lui permettre de bien s’y préparer, ce qui va faire l’objet de notre deuxième conseil.

Préparer l’entretien pour le jour J

Une fois la date et l’horaire fixés, place à la préparation. En tant qu’employeur, manager ou chef d’entreprise, commencez par noter les points forts et points faibles du collaborateur. Les points faibles seront l’occasion de lister également les axes d’amélioration (ex : apprendre à utiliser tel ou tel outil).

Afin de juger de la performance du salarié, il est essentiel de comparer ce qui a été accompli avec les objectifs fixés par l’entreprise. Vous pourrez ainsi établir un bilan de ce qui a été réussi et de ce qui ne l’a pas été.

Afin d’évaluer les performances et les communiquer à votre collaborateur le jour de l’entretien, il est crucial de connaître les indicateurs clés à évaluer et se poser les bonnes questions. Ceux-ci vont bien sûr dépendre du service et du poste concerné.

Par exemple, si vous évaluez un chef de projet, vous pourrez analyser le respect des délais, l’importance accordée aux détails, ou encore la façon qu’a le collaborateur de prioriser les différentes tâches inhérentes à ses projets.

Si vous comptez évaluer un représentant du personnel, il faudra veiller à ne pas prendre en compte l’activité syndicale de celui-ci. De manière générale, l’entretien annuel d’évaluation est à vocation purement professionnelle et ne prendra aucunement en compte tout élément de la vie personnelle du collaborateur.

 

Inviter le collaborateur à s’auto-évaluer

Cette tâche est aussi utile pour l’employeur que le salarié lui-même. Elle va aider le collaborateur à mieux cerner ses points forts, points faibles et axes d’amélioration avant la réalisation de l’entretien. Celui-ci n’en sera que plus efficace pour les deux parties.

Si l’employeur et le salarié sont d’accord sur certains points, cet entretien sera facilité. S’ils sont en désaccord sur certains constats, l’entretien sera un moment privilégié d’échange à ce sujet, et permettra de lever certains blocages ou interrogations, d’un côté comme de l’autre. 

N’oublions pas que l’entretien annuel d’évaluation est l’occasion de faire un bilan sur l’année passée, mais aussi de communiquer sur ses attentes respectives et définir conjointement les objectifs du collaborateur pour l’année à venir. Il contribue non seulement à l’efficacité, à la performance du collaborateur mais également à son bien-être en entreprise grâce à des instants privilégiés pour dialoguer et partager incertitudes ou autres interrogations, et y obtenir des éléments de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

46 − = 42