RH : comment denicher les meilleurs talents ?

Accèder à toutes les nouvelles informations dans le milieu de l'entreprise et du business en ligne

RH : comment denicher les meilleurs talents ?

À l’heure de la Grande Démission qui est en train de sévir aux États-Unis (le Big Quit, allant de quatre à cinq millions de démissions mensuelles) et qui arrive progressivement en Europe, les DRH vont vers une époque troublée dans le domaine du recrutement. Dans certains domaines en tension, comme le développement informatique, il devient de plus en plus difficile de fidéliser les salariés à leur poste. La rétention des talents est pourtant une donnée cruciale pour le maintien de la compétitivité d’une entreprise. Celles qui n’arriveront pas à lutter contre le turnover des postes les plus brillants sont condamnées à perdre du terrain dans un contexte mondial déjà très concurrentiel. Les grandes entreprises s’arrachent déjà les meilleurs profils sur le marché du travail, avec une surenchère de salaires. Toutefois, ce n’est pas toujours la seule raison pour attirer et garder les diplômés. Nous allons voir dans notre article comment un DRH peut trouver une aide extérieure afin de dénicher les meilleurs talents pour son entreprise.

Faire appel à des chasseurs de têtes

Restons dans notre exemple du secteur de l’informatique, avec les développeurs. Que ce soit en France ou dans le monde, la demande est énorme : rien que dans notre pays, il y a des dizaines de milliers de postes non pourvus. Néanmoins, à chaque annonce d’emploi postée par les ressources humaines sur les réseaux sociaux professionnels, il y a de très nombreux candidats qui se présentent, souvent alléchés par des salaires élevés y compris en début de carrière. Comment réussir à s’en sortir sans perdre son temps ? Le cabinet de recrutement est alors la meilleure solution, comme c’est le cas avec Rhapsody Recrutement.

Il s’agit d’une délégation de la partie recrutement, l’organisme étant spécialisé dans la recherche des profils qui iraient au mieux pour l’entreprise qui offre un emploi. Il y a tout d’abord un premier travail en amont, où l’équipe des recruteurs effectue un travail d’investigation et de prise d’informations dans l’entreprise. Ensuite, un processus de recrutement est lancé, pour ensuite présenter les candidatures les plus pertinentes aux DRH de l’entreprise. Un gain de temps considérable pour cette dernière, d’autant plus que les risques d’avoir fait le mauvais choix sont plus réduits qu’un recrutement effectué soi-même. Les chasseurs de tête, se voulant les meilleurs recruteurs au point d’en avoir fait leur métier, se spécialisent souvent dans un domaine. Ainsi, notre entreprise ayant besoin de développeurs en informatique ne devrait pas aller vers un cabinet spécialisé en BTP…

Nous parlons fréquemment de compétences, qui sont traditionnellement celles qui ont été apprises dans le cadre de ses études et de son expérience professionnelle. C’est savoir coder en langage Java, par exemple. Mais qu’en est-il des soft skills, autrement dit le savoir-être lié à la personnalité et au caractère ? Des critères de plus en plus recherchés dans les entreprises, car ces soft skills ont parfois tout autant de poids et d’importance qu’un profil bardé de diplômes, mais qui s’avère inapte à l’intégration dans l’équipe. Les cabinets de recrutement sont en capacité de pouvoir déceler les meilleurs profils en fonction de ce savoir-être recherché par l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =