Un avoir ou une note de crédit ? Voici ce que cela signifie en comptabilité.

Accèder à toutes les nouvelles informations dans le milieu de l'entreprise et du business en ligne

Un avoir ou une note de crédit ? Voici ce que cela signifie en comptabilité.

image-idee-de-business-en-ligne

La comptabilité est connue de tous comme étant le monde des chiffres permettant de calculer les avoirs, les dettes et connaître la situation financière d’une personne. Il est généralement employé dans ce domaine le terme d’avoir ou de note de crédit dont peu de gens ont la définition. Vous désirez en savoir plus sur ce que cela veut dire concrètement ? Retrouvez ici tout l’essentiel.

Qu’est-ce qu’une note de crédit ?

Une note de crédit n’est qu’un simple document émis généralement par un vendeur à un acheteur pour l’informer de l’application d’un crédit sur son compte. Également appelé avoir, elle représente dans le jargon comptable la modification d’une facture ou du compte client d’une personne physique ou morale en sa faveur. Par ailleurs, il faut notifier que c’est une note qui s’établit pour des raisons spécifiques.

Raisons de l’émission d’une note de crédit

Il faut dire qu’il est possible pour un vendeur d’émettre une note de crédit lorsqu’il est nécessaire d’annuler tout ou partie d’une facture. Il peut donc émettre une note de crédit en cas de modification apportée à une commande après l’émission de la facture. Cette même note peut être établie en cas de retour de marchandises ou d’erreur de tarification sur la facture d’origine. Il est également possible d’établir une note de crédit lors de l’endommagement des marchandises au cours de leurs expéditions.

Comment émettre des notes de crédit ?

Avant toute chose, il faut dire qu’émettre une note de crédit n’a rien de complexe. Elle peut se faire à l’aide de nombreux modèles de note de crédit que vous pouvez retrouver en ligne ou à l’aide de divers logiciels. Par ailleurs, il est également possible de créer un modèle de note de crédit grâce à Excel ou encore établir une note entièrement écrite.

Dans ce cas, elle doit comporter plusieurs mentions. Toutefois, il faut notifier que la création de la note de crédit varie d’un logiciel à un autre lorsque vous désirez en faire usage. Cependant vous devez pour commencer, créer un nouveau journal de facturation que vous devez nommer notes de crédit. Dès que cela est fait, vous devez par la suite vous rendre sur la facture que vous désirez créditer et la jumeler à la note créée. Vous aurez ainsi la possibilité de définir un montant à appliquer. Veiller à ne point appliquer un montant égal à celui de la facture au risque d’annuler la facture.

Quelles informations doivent figurer dans une note de crédit ?

Avant toute chose, il faut dire qu’il n’existe pas de mentions obligatoires qui doivent figurer dans l’émission d’une note de crédit. Toutefois, vous devez veiller à ce que la note comporte les mêmes mentions que celle d’une facture. Au nombre de ses mentions, vous devez veiller à ce qu’apparaissent sur la note les coordonnées du créancier de même que celui du débiteur.

Vous ne devez omettre la mention note de crédit de même que sa date d’émission. Vous devez également indiquer le montant crédité et la facture à laquelle se réfère la note de crédit. Pour finir, vous devez également veiller à ce que figurent sur la note de crédit la quantité et la désignation des produits et des biens accompagnés de leurs prix unitaires hors TVA.

Inclure le crédit dans vos livres

Avant de dire comment se fait l’enregistrement du crédit dans le livre journal, il faut d’abord dire ce que représente le livre. Le livre n’est rien d’autre qu’un document qui sert à enregistrer les diverses opérations d’une entité. Il se présente généralement sous la forme d’un tableau à deux colonnes l’un débit pour les dépenses et l’autre crédit pour les dépenses.

Lorsque l’on effectue une dépense, l’on l’enregistre dans la colonne du débit à gauche et les ventes ou recettes sont inscrites dans la colonne du crédit à droite. Lorsqu’il s’agit d’inclure le crédit dans vos livres, vous devez tout simplement l’inscrire dans la colonne du crédit à droite de votre journal et veiller à équilibrer le journal. Cela vous permettra ainsi d’avoir un bilan complet.

En savoir plus sur les notes de crédit des banques

Dans le monde de la banque, la notion de notes de crédit prend une tout autre définition. Elle se définit comme étant le risque de perte financière d’une société de crédit dans le cas d’un octroi de prêt. La note de crédit est une valeur complémentaire au score. Elle s’approche de la signification de la notation pour évaluer la solidité ou la fragilité d’une entité. Autrement dit, c’est une mesure approximative, un calcul du risque ou une probabilité de défaut de paiement d’un emprunteur potentiel en cas d’acceptation d’un financement dans des conditions données.

Qu’est-ce qu’une note de débit ?

À l’inverse de la note de crédit, la note de débit est un document émis par un vendeur à un acheteur représentant en fait l’état d’une somme due par ce dernier au vendeur. Il intervient également entre un fournisseur et son client lorsque le client doit de l’argent au fournisseur. Elle apparaît également dans les transactions entre les entreprises et leurs clients.

Dans le cas d’un retour de marchandises de la part d’un client par exemple, une note de débit peut être établie par l’acheteur au vendeur. Par ailleurs, il fait notifier qu’il y a également bien d’autres cas de figure dans lesquels la note de débit peut être émise. Il s’agit entre autres des erreurs sur facture en défaveur du vendeur suite à une mauvaise saisie ou à l’omission d’un élément de facturation.

 Elle peut également être établie en raison des intérêts de retard à charge du client pour cause de non-paiement à l’échéance. La note de débit peut-être aussi faite par un fournisseur à son client en raison de la réclamation de certains frais dont le montant n’était pas prévu lors de l’établissement de la facture initiale. Il peut s’agir par exemple des frais de livraison d’une marchandise. Lors de l’établissement de ce document, vous devez veiller à ce qu’il détienne un certain nombre de mentions.

Vous devez seulement veiller à ce qu’il détienne les mêmes mentions que celui de la facture initiale. Veiller à ce que la mention note de débit y figure de même que la date d’émission de la note. En ce qui concerne la comptabilisation d’une note de débit, il faut notifier que les notes de débit sont utilisées pour toutes les opérations qui ne relèvent pas du champ d’application de la TVA. Lors donc de leurs comptabilisations, il est recommandé de les faire hors déclaration TVA. Veillé à ce que les différentes écritures soient bien passées et que le journal soit équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

28 − = 26