Comment calculer et définir l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) ?

Category: Gestion entreprise 18 0

On considère l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) comme l’un des éléments les plus déterminants en ce qui concerne le compte résultat. Il fait partie des soldes intermédiaires de gestion, qui sont importants pour toute personne souhaitant mesurer la performance économique de son cycle d’exploitation.

Il donne une parfaite représentation de la rentabilité effective de l’entreprise et permet de juger de manière pertinente l’état financier de cette société.

Cet article mentionne les points essentiels qui vous permettront de mieux comprendre ce que représente l’EBE, de quelle manière ont peut le calculer et les avantages de son usage.

Vidéo : comprendre rapide ce qu’est EBE ou Excédent Brut d’Exploitation

L’EBE : Qu’est-ce que c’est ?

Il est la différence des produits et des charges d’exploitation et des charges d’exploitation. Il renseigne donc sur la richesse qu’une société est parvenue à se créer par le biais d’une exploitation courante.

Alors que le résultat d’exploitation tient compte de l’impact de la stratégie d’investissement de la société, des charges exceptionnelles et des amortissements, cela n’est pas le cas de l’EBE. Autrement dit, l’EBE est une représentation de la capacité d’autofinancement d’une société, de sa capacité à se servir uniquement de son exploitation courante pour engranger des ressources de trésorerie.

On pourrait en résumé définir l’EBE comme étant une ressource dont se sert la société afin de maintenir et de faire croitre son exploitation mais également pour rentabiliser ses investissements. Elle peut par conséquent représenter également le pourcentage de valeur ajoutée destiné aux investisseurs et à l’entreprise elle-même.

L’EBE est indicateur de bonne santé opérationnelle de la société et doit être toujours positif puisqu’il est également un indicateur de rentabilité. Dans le cas où il est négatif, on le qualifie d’insuffisance brut d’exploitation, ce qui veut dire qu’il n’y a pas rentabilité et que le chiffre d’affaires engrangé est insuffisant pour combler les charges de réalisation.

Une insuffisance brute d’exploitation est synonyme d’une mauvaise gestion de la société ou de la persistance de difficultés opérationnelles pouvant être critiques.

Comment calculer l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) ?

L’EBE pourrait se calculer de diverses manières. On pourrait l’évaluer grâce au résultat net comptable, à la valeur ajoutée, ou encore au chiffre d’affaires.

Calcul grâce au résultat net comptable

Le résultat net de l’exercice permet de calculer l’EBE de la façon suivante :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Résultat net + Charges financières – Produits financiers + Charges exceptionnelles – Produits exceptionnels + Dotation aux amortissements et aux provisions – Reprises sur amortissements et provisions – Autres produits d’exploitation + Autres charges d’exploitation.

Calcul grâce à la valeur ajoutée

La valeur ajoutée permet de calculer l’EBE en se servant de la formule suivante :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Valeur ajoutée + Subventions d’exploitation – Charges de personnel – Impôts, taxes et versements assimilés.

Calcul grâce au chiffre d’affaires hors taxe

C’est sans doute le moyen le plus simple et le plus commun pour calculer l’EBE. Le compte de résultat renseigne sur le chiffre d’affaires hors taxe et permet de calculer l’EBE en se servant de la formule suivante :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Chiffre d’affaires – Achats consommés (marchandises et de matières premières) – Consommation en provenance des tiers (loyer, électricité, assurance, avocat, comptables, honoraires experts…) + Subventions d’exploitation – Charges de personnel (salaires et charges sociales) – Impôts, taxes et versements assimilés.

Modèle de tableau contenant l’Excédent Brut d’Exploitation

Grace au tableau des Soldes intermédiaires de Gestion (SIG), il est possible de calculer aisément l’EBE.

Exemple de tableau de calcul de l'excédent brut d'exploitation
Tableau provenant du site https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/excedent-brut-d-exploitation/

Pourquoi calculer l’EBE ?

Il est primordial pour une entreprise de connaitre son EBE car grâce à celui-ci, elle est en mesure de jauger son modèle économique et l’efficacité de ses activités courantes sur un période donnée.

L’EBE permet donc une analyse de la réelle rentabilité d’une entreprise, plus précisément de celle engrangée uniquement grâce à son exploitation. Il est un indicateur de la capacité d’une entreprise à générer des bénéfices, en se passant de sa politique d’amortissement, d’investissement et de celles des produits et charges exceptionnelles.

Le mode de financement de l’entreprise n’a pas de réelle incidence sur l’EBE, ce qui lui permet de comparer la rentabilité de deux sociétés exerçant dans un même secteur. L’EBE offre à l’entreprise la possibilité d’avoir un aperçu du chiffre d’affaires hors taxe réalisé grâce à son exploitation et à toutes les dépenses qui ont été effectuées afin d’atteindre ce chiffre d’affaires. A titre indicatif, si selon l’EBE les produits d’exploitation peuvent couvrir les charges d’exploitation, alors l’entreprise exerce une parfaite maitrise des couts.

Quel est le moment idéal pour calculer l’EBE ?

Il est nécessaire de calculer l’EBE plusieurs fois, notamment :

  • Pendant la création d’une société : Les banquiers auront une forte tendance à étudier l’EBE lors de vos demandes de financement. Pour cela, il est primordial qu’il figure dans votre prévisionnel financier.
  • D’une reprise de société : il faudra également étudier l’EBE, dans le cadre de la reprise d’une entreprise car celui-ci a un impact direct sur sa valorisation.
  • Au bilan annuel : l’EBE est généralement calculé dans le cadre d’un exercice comptable et durant la clôture de cet exercice, d’où son apparition dans les comptes annuels. Au fil du temps, il devenait possible de faire des comparaisons pour un meilleur suivi de l’évolution de l’EBE, ce qui permettait de relever certains problèmes internes à votre société.
Quel est le moment idéal pour calculer l EBE

Les autres calculs possibles à partir de l’EBE

Tout l’intérêt de l’EBE réside dans sa comparaison avec d’autres indicateurs. L’EBE permet dès lors de calculer un nombre impressionnant de ratios et d’avoir une idée précise de la santé de votre société sur le plan financier.

Retrouvez ci-dessous une liste de ratios calculables à partir de l’EBE :

  • Taux de marge = EBE / Valeur ajoutée

Ce ratio permet d’évaluer la proportion de valeur ajoutée que conserve votre entreprise après que les impôts, les charges de personnels et les taxes relatives à l’exploitation en soient déduits. Cet indicateur de rentabilité permet d’examiner le rapport existant entre le gain de production et le cout du travail.

  • Taux de profitabilité = EBE / chiffre d’affaires hors taxe

On le désigne également sous l’appellation de marge brute d’exploitation. C’est un indicateur de rentabilité et de maitrise des couts de l’entreprise. Il indique une profitabilité lorsqu’il est positif et égal ou supérieur à la moyenne du taux du secteur dans lequel exerce la société.

  • Taux de rentabilité brute = EBE / Capitaux investis

Il détermine la rentabilité économique des investissement effectués dans le cadre de votre activité.

  • Capacité de conversion de l’EBE en trésorerie = Flux de trésorerie opérationnel / EBE

Notons que dans le cas où le ratio s’avère trop faible, cela voudrait signifier que la société a un Besoin en Fond de Roulement (BFR). Ce phénomène est souvent dû à des stocks trop conséquents ou à de trop longs délais de paiement de la part des clients.

  • Free cash-flow = EBE – impôt sur le résultat d’exploitation +/- variation du besoin en fonds de roulement – investissements + désinvestissements.

Il s’agit du flux de trésorerie que dégage la société, mais également celui mis à disposition dans le cadre de son activité dans un contexte d’investissement ou de distribution de dividendes. Il témoigne de manœuvre dont dispose une entreprise.

  • Taux de couverture = EBE / Frais Financiers nets

Il renseigne sur la liquidité dont dispose l’entreprise, plus précisément sur son aptitude à payer les intérêts occasionnés par sa dette. Ce taux représente le poids des charges financières sur une société. Un taux de 33% est considéré comme étant élevé. Les banques y prêtent énormément attention, parce qu’il les rassure que la société a la capacité de se débarrasser de ses dettes financières.

  • Taux de levier financier = Dette nette / EBE

Ce taux témoigne de la capacité d’une société à éponger une dette sur le long terme en se servant uniquement de son EBE. Il donne une estimation en années, du temps qu’il faudra pour le remboursement.

Différence entre EBE et EBITDA

EBITDA de l’anglais Earnings Before Interests, Taxes, Depreciation and Amortization, est un indicateur américain qui indique le bénéfice brut que réalise une entreprise lorsqu’on soustrait les impôts, les intérêts, les dotations aux amortissements et les provisions sur immobilisations. Sa formule est la suivante :

EBITDA = Chiffre d’affaires – Achats et charges externes – Charges de personnel – Autres charges.

Une comparaison est souvent effectuée avec l’EBE.

Notons que la formule de l’EBE est la suivante :

EBE = Chiffre d’affaires – Achat consommés – Consommation en provenance des tiers services + Subventions d’exploitation – Impôts et autres taxes – Charges de personnel.

Ils permettent tous les deux d’évaluer la rentabilité d’un cycle d’exploitation, sans tenir compte de la politique d’investissement et de financement. Mais l’EBE, contrairement à l’EBITDA est un ratio plus poignant dans la mesure où il tient compte des taxes et des impôts.

L’EBITDA pourrait être assimilé à un indicateur financier trompeur car il peut dissimuler le réel état financier d’une entreprise.

En définitive concernant l’Excédent Brut d’Exploitation

L’EBE est un indicateur financier primordial dans l’analyse des activités opérationnelles d’une société. Il rend compte des ressources effectivement engrangées par une entreprise sans tenir compte de sa politique d’amortissement et d’investissement.

L’EBE permet également de calculer plusieurs autres ratios qui fournissent un bilan effectif de l’état financier d’une entreprise. Bien qu’il soit plus pratique de faire les calculs vous-mêmes, vous pouvez cependant confier cette tâche à votre comptable.

De plus, la rubrique pilotage du logiciel KPulse, vous permet en quelques clics, de disposer du bilan de performance financière de votre entreprise.

Related Articles

Add Comment

− 2 = 1